At sit eleifend efficiendi, utroque forensibus vel eu. Eros mandamus ad nam. Ad natum virtute pro, dicit scripserit nec cu et qui dicat.

Follow me:
Tw        Be        Fb        Pin

L'Original

État actuel de l’industrie de la mode

L’industrie de la mode est en constante évolution, et particulièrement cette dernière année en raison de la situation de pandémie liée à la COVID-19. Autant la perspective du consommateur que les activités principales des entreprises ont été modifiées. Que pensez-vous que 2021 nous réserve ?

Évolution des habitudes de consommation

En cette période incertaine, le consommateur se dit beaucoup plus conscient des dépenses effectuées, et s’informe davantage de la transparence et de l’éthique environnementale des entreprises. Le rapport « The State of Fashion 2020 » exprime d’ailleurs que la tendance identifiée en 2019 « Getting woke », c’est-à-dire que les consommateurs vont « make or break » des marques basées sur la confiance, est une tendance qui s’est maintenant intensifiée. Le mouvement de décroissance aura pris un nouveau souffle. D’ailleurs, il y a eu une croissance au sein de l’industrie du luxe puisque plusieurs consommateurs sont davantage prêts à investir dans certaines pièces, considérant que celles-ci leur dureront plus longtemps. L’importance accrue liée aux valeurs environnementales et sociales des achats des consommateurs est un virage très positif que cette pandémie aura apporté.

« En Europe et aux États-Unis, plus de 65 % des consommateurs prévoient de réduire leurs dépenses en matière d’habillement, tandis que 40 % seulement prévoient de réduire les dépenses totales des ménages »

« Les consommateurs s’attendent à dépenser plus via les canaux sociaux et en ligne que via les canaux hors ligne à la lumière de l’épidémie de Covid-19 »

« Les consommateurs veulent que leur expérience d’achat soit un peu plus adaptée à eux, a déclaré Idol. Dans cette optique, ils veulent que leurs vendeurs leur parlent vraiment, qu’ils réfléchissent à leur façon de s’habiller. »

Source

Beaucoup d’entreprises se réorientent

Les entreprises ont été très impactées, et de diverses façons. D’abord, voyant la demande diminuée dès le début de la pandémie, plusieurs marques se sont retrouvées avec un excès d’inventaire. Pour s’en départir, plusieurs ont malheureusement dû se tourner vers les soldes, d’autres l’ont conservé pour l’année suivante, et certains ont trouvé des solutions innovantes et créatives comme la sérigraphie et la broderie tel que le suggère Céline Semaan-Vernon, fondatrice de The Slow Factory. Puis, avec la fermeture des commerces, les entreprises se sont tournées vers le numérique. Il y a eu une réelle accélération du numérique et des commerces en ligne. Les données que ces plateformes offrent aux marques sont un atout à saisir par celles-ci, et leur permettent de mieux saisir les demandes des consommateurs. Et, plus précisément à Montréal, les marques, entrepreneurs et designers voulant tous s’entraider, plusieurs organisations ont ainsi mis de l’avant les entreprises locales, comme l’a fait le Réseau des femmes en environnement via le Répertoire de la mode locale.

« Près de 50 % des détaillants de mode rapide ont fait état d’une récente diminution des achats des clients, car ceux-ci recherchent des marques qui prennent position pour l’environnement. »

« Des études montrent que 88 % des consommateurs souhaitent que les marques les aident à être plus respectueuses de l’environnement. »

« Le marché du seconde-main devrait atteindre 64 milliards de dollars d’ici 2024 »

Source

Qu’est-ce qu’on prévoit pour 2021?

Passant des chaînes d’approvisionnement jusqu’au rythme de production de l’industrie, les changements en mode continueront d’être observés. L’innovation, l’expérience virtuelle, la responsabilité sociale, le marché local, les faillites au sein de l’industrie, le télétravail… ce sont tous des thèmes avec lesquels nous entamons l’année 2021. Quelles sont vos hypothèses pour l’avenir de l’industrie de la mode ?

« Sur le plan stratégique, il sera impératif en 2021 de gérer activement les opportunités commerciales et de choisir avec soin les segments, les marchés et les combinaisons de canaux gagnants. »

« Les entreprises de mode doivent réduire la complexité tout en augmentant la vente à plein prix et réduire les niveaux d’inventaire en adoptant une approche axée sur la demande, tant pour les nouveaux produits que pour le réapprovisionnement en cours de saison. »

Source

Article rédigé par Senswear

Post a comment:

Une idée en tête?

Contactez-nous